Tai-Chi-Yang-Histoire-Luchan-Lu-Chan

Tai-Chi Yang, histoire de la création des mythes

Tai-Chi Yang, histoire de la création des mythes. Nous avons vu dans la première partie de cet article comment l’histoire de Yang Lu Chan était racontée dans les branches du Tai-Chi des styles Wu-Hao et Sun – notamment comment il y était largement occulté – et y avons discuté de la création par Wu Yuxiang, à la fois de l’appellation « Tai Chi Chuan » et du mythe de Wang Zongyue et de son « Traité du Tai Chi Chuan ».

Nous verrons maintenant comment, dans la tradition réinventée de la branche du Tai-Chi Yang, l’histoire de Yang Lu Chan est rapportée, ainsi que le processus de création du récit des origines et de la généalogie. Nous discernerons ensuite les éléments mythiques des faits avérés, et examinerons pour finir les différences entre l’histoire communément admise et celle, réelle, que nous pouvons tenter de reconstituer.

Pour ceux qui ne connaissent pas du tout l’histoire du Tai-Chi, nous vous conseillons de commencer par l’article de synthèse Histoire du Tai-Chi et celui sur le Tai-Chi originel. Pour la pratique du Tai-Chi originel, voir Formation Tai-Chi en week-end à Lyon.

Embellissement de l’histoire de Yang Lu Chan dans la branche du Tai-Chi Yang

Tai-Chi-Yang-Jian-Hou-pere-Yang-Chengfu
Yang Jianhou 杨健侯 (1839-1917)

Le premier livre important publié par la branche du Tai-Chi Yang – dont on peut confirmer l’authenticité et la datation – est celui de Xu Yusheng 许禹生, un lettré disciple de Yang Jian Hou 杨健侯 (fils cadet de Yang Lu Chan), le « Manuel Illustré du Tai-Chi Chuan » paru en 1921.

Il y raconte comment Yang Lu Chan, ayant eu vent de la réputation de Chen Changxing, se mit à sa recherche et, accompagné d’un ami de son village appelé Li Bo Kui 李伯魁, se rendit à Chenjiagou pour lui demander de lui enseigner. Chen Changxing, refusant d’abord d’enseigner le Tai-Chi familial à des étrangers, aurait été impressionné par leur détermination, et aurait fini par accéder à leur demande. Ils seraient restés auprès de lui jusqu’à obtenir la totalité de l’enseignement puis seraient rentrés chez eux dans le bourg de Yong Nian (où Yang Luchan enseigna à Wu Yuxiang).

Il ne mentionne pas à quelle date ce voyage se serait produit, ni aucun indice permettant de le deviner (i.e. l’âge approximatif de Yang Lu Chan lors de ce voyage), pas plus que la durée totale de leur supposé séjour à Chenjiagou. Nous avons vu dans la première partie de cet article que le récit de la branche Wu du Tai-Chi avait tenté de faire disparaître Yang Lu Chan de la filiation. La branche Yang du Tai-Chi, par l’intermédiaire de ce premier livre de Xu Yusheng, va lui rendre la pareille en ne disant pas un mot de Wu Yuxiang pour l’évincer de leur généalogie du Tai-Chi. Le livre indique simplement, qu’avant de venir à Pékin, Yang Lu Chan a d’abord enseigné dans sa ville d’origine Yong Nian.

Généalogie du Tai-Chi Yang selon Xu Yusheng

Ce premier livre de la branche du Tai-Chi style Yang se démarque nettement de celui de Wu Yuxiang par l’inflation exponentielle de discours théoriques et la création d’une filiation rocambolesque à des ancêtres prestigieux.

tai-chi-yang-wudang-Zhang-sanfeng
Mont Wudang- Temple Taoïste

Zhang Sanfeng 张三丰 y est mit à l’honneur et le livre de Xu Yusheng énonce ce qui va être appelé à devenir la doxa des générations ultérieures du Tai-Chi Yang, en distinguant : d’une part, un courant interne des arts martiaux 内家拳 neijia quan, lié à Zhang Sanfeng et au taoïsme du mont Wudang 武当山 – courant auquel le Tai-Chi Yang serait rattaché – et, d’autre part, un courant externe 外家拳 waijia quan,  lié à Damo (Bodhidharma) et au Temple Shaolin.

Le livre de Xu Yusheng revêt une importance majeure car il est la brique de base sur laquelle les ouvrages ultérieurs vont se construire. Nous verrons que, dans ces derniers, pratiquement chaque génération va ajouter (plus rarement enlever) sa propre couche d’histoire, ses mythes, ses anecdotes et ses embellissements.

Dit autrement, plus on va s’éloigner de la source, moins les faits seront avérés, et plus les commentateurs vont broder sur l’histoire des origines.

Pour lire la suite de l’article

Lire la suite : Tai Chi Yang, histoire de la création des mythes. Article originellement paru sur notre site partenaire Tai Chi Lyon

Tai-Chi-Annecy-Taijiquan-style-Chen-Telecharger-PDF


Vous pouvez lire l’article complet dans la liseuse ci-dessous ou le télécharger gratuitement en cliquant sur le logo PDF ci-contre (clic droit puis « Enregistrer sous ») ou sur le lien : Bientôt disponible

Voir aussi les articles : Origines et Histoire du Taiji-Quan ainsi que Taiji-Quan style Chen Méthode et Mouvements Essentiels.  Voir aussi les articles : Enseigner le Tai-Chi  et Enseignement du Tai-Chi 

Pour les informations sur nos cours de Taiji-Quan style Chen, voir Cours Tai-Chi Annecy

Retour haut de page
X